Appel à la fidélité: Lettre ouverte au chapitre de la FSSPX

Appel à la fidélité

Demande aux membres du chapitre général de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X

Nous sommes des compagnons de la première heure ou des convertis d’hier, pères ou mères de famille, prêtres, religieux ou religieuses, ou bien encore de simples fidèles désireux de le rester ; nous avons applaudi à la déclaration de 1974, constatant aussi que la Rome moderniste avait perdu la foi et qu’elle répandait plus que jamais des erreurs mortelles pour les âmes.

Nous avons compris l’état de nécessité qui a conduit Monseigneur Lefebvre à ne pas tenir compte des injustes condamnations que lui ont valu les ordinations sacerdotales et les sacres. Nous avons pleuré avec lui la trahison de ceux qui portent maintenant le nom de ralliés pour avoir abandonné le combat mené contre la destruction de la foi, et pour le règne du Christ-Roi. Nous avons compris que cet état de nécessité donnait une juridiction plus vraie que celle issue d’un nouveau code de droit canon en opposition sur bien des points avec notre foi.

Nous avons aimé former une grande famille de familles, paisiblement unies par la vérité, et comme Monseigneur Lefebvre a permis cette union, malgré le désordre causé par Rome, de même nous voulons reformer cette paisible union par cette même vérité exempte de compromis avec l’erreur.

Aussi est-ce avec la force de nos convictions, avec le droit de ceux qui ont participé à construire matériellement et humainement cette Fraternité, notre Fraternité, avec nos moyens matériels, notre temps, notre dévouement, notre engagement religieux, sacerdotal ou celui de certains de nos enfants, avec notre amitié et notre fidélité aux meilleurs conseils de son fondateur Monseigneur Lefebvre, que nous demandons à être entendus comme il est juste que nous le soyons, comme des enfants adultes ont le droit d’être entendus de leurs parents ; c’est avec respect mais fermement que nous demandons aux membres du chapitre d’entendre notre appel et de le lire publiquement à cette occasion :

  1. Que ne soient pas acceptées les propositions de régularisations partielles concernant la confession, les ordinations et les mariages, propositions qui devaient être présentées à un chapitre délibératif avant d’être acceptées, selon les décisions du chapitre général de 2012,
  2. Que la règle laissée par Monseigneur Lefebvre redevienne la nôtre, comme il avait été décidé en 2006 : pas d’accord pratique avant d’être d’accord sur la doctrine, cela pour le bien même de l’Église,
  3. Que la charité retrouve ses droits dans la Fraternité, offrant à ceux qui le souhaitent de reprendre la place qu’ils ont pensé devoir laisser ou qu’ils ont dû quitter, et renouant les liens d’amitié avec les communautés indépendantes qui ont jugé nécessaire d’exprimer leur désaccord avec l’acceptation d’accords pratiques dépourvus du préalable doctrinal,
  4. Que l’unité se reconstruise dans un combat commun contre les erreurs doctrinales et le libéralisme envahissant progressivement nos familles et nos écoles car si division il y a, ces années de troubles en sont l’une des causes principales.

Archambaud de Vençay Michel
Bizien Sylvie
Forest Divonne (de la ) Christian
Lagrave Christian
Mérode (de) Robert
Germay (de) Patrice
Peron Arnaud (12 enfants dont 1 prêtre et 1 religieuse)
Triomphe Michel

https://appelalafidelite.wordpress.com/

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s