Exhibition sexuelle devant la grotte du sanctuaire de Lourdes

Résultat de recherche d'images pour "notre dame des sept douleurs  larmes"

Ce samedi premier septembre 2018 après Jésus Christ, Déborah de Robertis se revendiquant « artiste » n’a rien trouvé de mieux que de venir profaner le sanctuaire sacré de Notre Dame de Lourdes, lieu où notre Sainte Mère est apparue à Sainte Marie-Bernarde Soubirous dix-huit fois entre le 11 février et le 16 juillet 1858. Cette exhibitionniste notoire est venue dénudée et s’était placée, les mains jointes et la tête couverte d’un voile bleu, devant la grotte. Quelques témoins de cette horrible scène sont intervenus pour cacher sa nudité et ont appelé la police. Les policiers l’ont emmené et placé seulement quelques heures en garde à vue, l’attaque christianophobe n’est malheureusement pas reconnue dans cette république, aucune association ne s’est manifestée. Soyons certains pourtant que si l’attaque avait eu lieu dans une synagogue tous les politiciens auraient témoignés leur soutient et les médias seraient encore en train d’en parler.
Cette immonde créature sans pudeur n’en est pas à son premier coup d’essai dans l’exhibition public :
« En octobre dernier, la jeune femme avait déjà été convoquée devant le tribunal correctionnel de Paris pour exhibition sexuelle après une performance similaire au musée du Louvre à proximité de la Joconde. La juridiction parisienne l’avait relaxée, retenant les arguments de la défense, qui affirmait qu’elle accomplissait un «acte militant et artistique» et que l’on n’y retrouvait «pas d’élément intentionnel» de commettre une exhibition sexuelle. »
« Déborah de Robertis est une habituée des prétoires. En février, elle avait déjà été relaxée pour deux autres performances. Tandis qu’en 2014 et 2016, elle avait fait l’objet de deux rappels à la loi pour des performances dénudées au musée d’Orsay sous les toiles, L’origine du monde, de Gustave Courbet, puis L’Olympia, d’Edouard Manet. » d’après le figaro

La presse du système parle d’une « performeuse », d’une artiste, mais ne souligne nulle part l’attaque christianophobe. Tout catholique qui se respecte devrait se sentir attaqué par cet acte, car profaner un lieu d’apparition de notre Sainte Mère est un acte qui n’est pas anodin et qui ne doit pas rester impuni.

 

En espérant que la « justice » Française condamne cette femme, prions notre Sainte Mère, prions le chapelet de réparation au Cœur Immaculé de Marie

Ce chapelet a été demandé à Sainte Lucie par notre Seigneur en réparation aux offenses contre le Cœur immaculé de notre Mère, particulièrement:

1) les blasphèmes contre l’Immaculée Conception,
2) les blasphèmes contre sa virginité,
3) les blasphèmes contre sa maternité divine, en refusant en même temps de la reconnaître comme Mère des hommes,
4) les blasphèmes de ceux qui cherchent publiquement à mettre dans le coeur des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine à l’égard de cette Mère Immaculée,
5) les offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images.

Résultat de recherche d'images pour "notre dame de lourde"

http://laportelatine.org/prieres/rosaire/rosaire.php 

Clovis Kolbe.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s