Programme d’éducation sexuelle pour nos enfants.

Résultat de recherche d'images pour "desmond napoles club travesti"

La ministre Marlène Schiappa s’est retrouvée au coeur d’une polémique concernant un programme d’éducation sexuelle pour les enfants. En effet, elle a annoncé cet été qu’elle enverrait une circulaire aux recteurs afin qu’ils appliquent la loi de 2001, laquelle prévoyait la mise en place des séances d’éducation sexuelle. Le sujet est sensible, tellement sensible que la presse du système cherche à semer la confusion par une avalanche d’informations contradictoires, dans le but de dénoncer une soi-disant « théorie du complot ». Refusant de croire sur paroles les spécialistes du mensonge et de la manipulation, allons voir dans les textes la véritable nature de cette loi pour nous forger notre propre opinion.

 

Un programme répondant aux exigences de l’OMS

Cette loi entend exécuter les ordre de l’OMS telle que l’impose le programme d’éducation sexuelle mise en place par l’organisation. Nous pouvons lire que le but de ce rapport est  de créer des « standards pour l’éducation sexuelle en Europe ». Les médias affirment qu’il s’agit d’un programme inoffensif devenu la cible des extrémistes en tout genre. Analysons le donc ensemble afin de voir ce qu’il contient vraiment: les médias ont ils raison de s’inquiéter ou bien cherchent ils minimiser un texte aux conséquences alarmantes?

I) Un “nouveau besoin” d’éducation sexuelle

Au cours des dernières décennies, un «nouveau besoin» en matière d’éducation sexuelle s’est fait sentir et a été à l’origine de la mise en place progressive d’un nouveau programme. Parmi les raisons de ce besoin, nous lisons l’importance de la mondialisation et de la migration de groupes de population venant de différents horizons culturels et religieux. L’essor fulgurant des nouveaux médias (à commencer par l’Internet et la téléphonie mobile). L’apparition et la propagation du VIH. Les préoccupations croissantes concernant les abus sexuels perpétrés contre des enfants et des adolescents. Etc.

II) Une réforme nécessaire s’impose :

Ces différentes raisons imposent, toujours selon le texte, une réforme du rapport à la sexualité des populations européennes. Parmi les points important à réformer, car jugés dangereux pour l’épanouissement normal d’un individu et favorisant la discrimination, nous relevons:

  • « les programmes qui se concentrent essentiellement ou exclusivement sur l’abstinence sexuelle avant le mariage. Ils sont connus sous l’appellation «comment dire non» ou «abstinence seulement». (catégorie 1). » (dans le rapport)

  • « les programmes qui incluent l’abstinence en tant qu’option, mais qui abordent également les moyens de contraception et les pratiques du « safer sex ». Ils se réfèrent souvent à la notion d’«éducation sexuelle intégrée» (catégorie 2). » (dans le rapport)

  • « les programmes qui incluent les éléments de la catégorie 2 et les placent dans le contexte plus large du développement personnel et sexuel. Ce sont ces programmes qui sont nommés dans ce document : «programmes d’éducation sexuelle holistique » (catégorie 3). » (dans le rapport)

Ces réformes n’ont d’autres but que de changer radicalement les mœurs d’une civilisation en matière de sexualité. Il s’agit d’une véritable révolution anthropologique qui impose aux autochtones  de s’adapter aux mœurs des nouveaux arrivant, en reprogrammant les individus dès leur plus jeune âge. Le monde occidental en général et la France en particulier, deviennent alors un véritable laboratoire visant un changement de civilisation totale.

III) Le concept de «citoyenneté sexuelle»

« La tâche des politiques étatiques en matière de droits sexuels consiste donc à mettre en lumière l’importance de l’enseignement et de la promotion » d’une nouvelle « citoyenneté sexuelle » dans la famille, à l’école et dans les établissements de formation ».

En imposant un règlement d’éducation sexuel aux enfants, les idéologues inspire à créer une nouvelle forme de citoyenneté basé sur l’ouverture en matière de sexualité (UNESCO, IPPF), le tout reposant sur la rédaction d’une véritable « Déclaration des Droits Sexuels » (publication de l’IPPF en 2008), voir à la page 22 du rapport.

« Tous les individus sont nés sexués et doivent développer leur potentiel sexuel d’une manière ou d’une autre. »

 

IV) Le plan d’action de cette nouvelle forme d’éducation

« Le tableau récapitulatif ci-après donne un aperçu clair des différentes phases spécifiques du développement sur lesquelles se base la matrice de l’éducation sexuelle de la partie 2.

Stade 1: 0-3 ans

Stade 2: 4-6 ans

Stade 3: 7-9 ans

Stade 4: 10-15 ans

12-15 ans: puberté

Stade 5: 16-18 ans »

Ce tableau décrit les différents stades de l’éducation sexuelle en se basant sur différentes tranches d’âge allant de 0 à 18 ans. Nous pouvons y lire notamment que « Le développement sexuel commence à la naissance », que c’est vers 2-3 ans qu’ ils « développent leur identité sexuelle », que vers 4-6 ans les enfants « explore[nt] [leur] corps et le corps des autres plutôt par le jeu (sexuel) » ou encore que L’homosexualité se développerait vers 7-9 ans sous forme de fantasmes, etc.

Sous prétexte de favoriser un climat plus tolérant envers les diverses formes de sexualités, et de faciliter la communication sur ce sujet, le programme de l’OMS consiste en n véritable endoctrinement commençant dès la naissance, en vue de produire un individus sans sexe ni sexualité préétablis.

 

En conclusion

Nous pouvons donc affirmer qu’il s’agit bien de la très polémique  » théorie de genre » que les idéologues de la révolution sexuelle ont réussi à nous imposer progressivement. Formatés depuis des décennies à accepter et à ne plus contester l’homosexualité et ses dérives, les français seront désormais obligés d’accepter une théorie qu’ils rejetaient, mais qui a été  mise en place très récemment en taisant son nom et en niant sa nature.

Pour les sceptiques, les mauvaises langues et ceux qui préfèrent croire les menteurs multirécidivistes qui nous gouvernent plutôt que d’aller s’informer par eux-même, nous insistons sur le fait qu’il suffit de lire le rapport OMS. Madame Schiappa met en application une loi de 2001 obéissant aux recommandations préconisées par le rapport de l’organisation. Les conséquences de cette missive ne sont plus seulement un problème français mais celui de toute une civilisation, celle de l’occident catholique.

En outre, ce grand remplacement de la morale chrétienne occidentale n’est que la continuité du génocide silencieux du peuple européen :

  • Formatage psychologique de nos enfants afin de leur faire accepter les mœurs des nouveaux arrivants et des déviants en tout genre (dont nos élites politiques, et particulièrement socialistes, en sont de parfaites représentations : Jack Lang, Daniel Cohen Bendit, Frédérique Mittérand…). Ces déviances ont pour conséquence de normaliser la culture LGBT et la contraception, ceci afin d’empêcher le renouvellement de population.
  • Ce nouveau rapport à la sexualité exacerbant le culte du corps et du plaisir sensuel, a pour conséquence un replis sur soi et un individualisme qui ont en horreur la famille traditionnelle et plus particulièrement la grossesse. Les enfants, et particulièrement les bébés, étant désormais perçus comme une entrave à la liberté des individus, la légalisation et la banalisation de l’avortement trouve ainsi sa justification. Ce crime est le plus abominable puisqu’il consiste à retirer la vie de manière violente à l’être humain le plus inoffensif et le plus vulnérable qui soit.
  • Par conséquent, cette marche progressive vers le progrès et l’épanouissement du genre humain, permet de justifier l’immigration de remplacement d’une population rendue vieillissante et ne se renouvelant plus (voir rapports de l’ONU à ce sujet).

Si les français, et plus largement les occidentaux, ne se réveillent pas, ce sera l’extinction définitive de l’ethnie européenne et de sa civilisation.

Mais Dieu n’abandonnera pas ceux qui implorent sa miséricorde et qui, combattant et s’organisant de leur mieux pour la bataille finale, s’abandonnent à sa divine providence par la prière et la pénitence.

Que Dieu sauve la France et que Notre Dame protège la vie et l’innocence de nos enfants !

Clovis Kolbe.

Ressources documentaire:

Programme d’éducation sexuelle par l’OMS:

Standards-OMS_fr(1)

Rapports de l’ONU sur l’immigration de remplacement:

http://www.un.org/esa/population/publications/migration/execsumFrench.pdf

http://www.un.org/esa/population/publications/migration/pressfr.htm


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s