Samedi, c’est Rosaire aux Frontières partout en France

Après le million de Polonais le 7 octobre 2017, la Colombie, l’Irlande, l’Italie, la Croatie… c’est au tour de la France, fille aînée de l’Église, de recourir à la puissante intercession de sa mère du Ciel par la prière du chapelet. (…)

En tant que catholiques, nous refusons que celle qui fut la fille aînée de l’Église se retrouve physiquement submergée par des hordes hostiles et conquérantes. Nous refusons de mettre 700 ans, comme les Espagnols, pour retrouver nos terres et nos églises. Nous refusons de laisser les mains libres à ceux qui aujourd’hui comme hier ouvrent les portes de nos villes et détruisent nos frontières. Il va falloir désormais compter avec nous, il y a des catholiques qui ne se rendent pas.

Ô Marie, ô mère chérie, garde au cœur des Français la foi des anciens jours ! Entends du haut du ciel, ce cri de la patrie : catholiques et français toujours !

Rendez-vous le 28/04/2018 pour le réveil de la France catholique !

Inscrivez-vous !
Contactez : rosaire.aux.frontieres@gmail.com

Samedi 28 avril 2018, le Rosaire aux Frontières sera prié dans près de 75 lieux à travers toute la France.
Ci-dessous, la liste des localités, par ordre alphabétique.

Pour vous y joindre ou pour créer un groupe supplémentaire, contactez:  rosaire.aux.frontieres@gmail.com

Aix en Provence Chambéry Lille Pontchardon
Ambérieux d’Azergues Charleville-Mézières Limoges Rocroi
Annecy Châteaufort Lons-le-Saunier Saintes
Annoville Châteauroux Lorient Soye
Argentan Chelles Lourdes Saint-Etienne
Aurec Chôlet Lyon Saint-Germain-sur-Ay
Avignon Dieppe Manou St-Just-en-Chevalet
Avignonet-Laurageais Dijon Marckolsheim Saint-Malo
Bergerac Dunkerque Marseille Strasbourg
Bernières-sur-Mer Eguelshardt Metz Thonon-les-Bains
Bertrichamps Esse Modane Toulon
Besançon Genillé Mont-Saint-Michel Unieux
Biarritz Honfleur Monthermé Vesoul
Biville Isigny-sur-Mer Morgon Veyre-Monton
Bourg-en-Bresse Jougne Notre-Dame-du-Chêne Vichy
Bourges La Salette Paray-le-Monial Voisin-le-Bretonneux
Cap Ferret La Tour Blanche Paris Aussi au Sanctuaire
Mariazell
en Autriche
(pélerins de l’UNEC)
Castelau d’Arbieu Le Trayas Pezenas
Cerisay Les Plats Poitiers

9 notions fondamentales de l’action

Quelques points indispensables pour la jeunesse

Jean Ousset – L’action (1972)

1° Notion fondamentale d’unité (doctrinale et stratégique)

La complémentarité de moyens divers est inconcevable, en effet, sans référence à une unité supérieure.
Si Lénine a combattu ceux qui, autour de lui, tendaient à mépriser la formation idéologique, cette formation est plus encore un devoir chrétien.

Continuer à lire … « 9 notions fondamentales de l’action »

Débat contradictoire chez les libéraux

Mardi 27 février 2018

 

Nous arrivons vers 19h50 à la maison diocésaine de Chambéry. Le froid est mordant à l’extérieur et la salle est pleine, environ une cinquantaine de personnes.

Il faut dire que le sujet a de quoi interpeller. Continuer à lire … « Débat contradictoire chez les libéraux »

Salon qui racole, pousse au viol…

Les 24 et 24 février dernier était organisé à Chambéry, le salon de l’érotisme.

Quel titre bien discret pour ce salon qui, par une publicité écœurante, invite le passant a venir « se faire plaisir ».

Rappel à la loi :  Continuer à lire … « Salon qui racole, pousse au viol… »

Profanations antichrétiennes en Savoie : Civitas réagit !

Statues de la Sainte Vierge vandalisées en Savoie : Civitas réagit !
Communiqué de presse du mercredi 5 juillet 2017
Des statues de la Vierge Marie et du mobilier religieux ont été saccagés ces dernières semaines dans six communes de l’avant-pays savoyard ; les statues ont pour la plupart été brisées en morceaux, sinon décapitées. Deux Vierges ont notamment été détruites à Jongieux, village ou l’on trouve la plus ancienne inscription chrétienne en Savoie, datée de l’an 504.
Ayant eu connaissance de ces profanations, la section Savoie de Civitas a immédiatement réagi en organisant un acte de réparation publique le dimanche 2 juillet dans la commune de Jongieux. Plusieurs dizaines de personnes répondirent présentes à cet appel, parmi lesquelles des habitants des communes concernées, ainsi que des fidèles des chapelles catholiques traditionnelles de Savoie. Un prêtre avait fait le déplacement afin de diriger le chapelet et les prières du groupe.
Les familles et les habitants profitèrent du beau temps pour pique-niquer sur place et échanger autour de ces tristes événements. A cette occasion, nos militants ont appris que le journaliste du Dauphiné Libéré ayant « couvert » les faits avait purement et simplement menti : en effet, il a écrit que les auteurs des dégradations avaient été interpellés, et qu’ils s’agissaient de l’acte d’une nuit de deux ouvriers éméchés. Or, d’après les témoignages des habitants, les dégradations ont été commises sur une période de trois semaines, et par des hommes cagoulés. Un des habitants devrait publier sous peu un droit de réponse suite à cet énième mensonge médiatique, sur lequel nous reviendrons bien évidemment.
Le diocèse de Chambéry a honteusement gardé le silence sur ces profanations. La paroisse a quant à elle promptement réagi… en condamnant et en se désolidarisant de l’action de Civitas !
Malgré la désertion des autorités civiles et ecclésiastiques, les militants de Civitas Pays de Savoie seront toujours présents sur le terrain pour défendre la foi et le patrimoine catholique légué par nos ancêtres.
Civitas fera bientôt un appel aux dons afin de remettre la Vierge Marie à sa juste place dans les six communes concernées.