Neuvaine du jeudi 15 au samedi 24 mars 2018 pour la réussite de la 2e Fête du Pays Réel, organisée par Civitas.

Prière à saint Michel Archange:

Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat, soyez notre secours contre la perfidie et les embûches du démon.

Que Dieu réprime son audace, telle est notre humble prière.

Et vous, prince de la milice céleste, refoulez en enfer, par la Vertu divine, Satan et les autres esprits malins qui errent dans le monde en vue de perdre les âmes.

Saint Gabriel Archange, veillez sur nous (une fois)

Saint Joseph, priez pour nous (trois fois)

Coeur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous (une fois)

Coeur Sacré de Jésus, que Votre règne arrive (une fois)

 

Secrétariat Civitas
pour la Fête du Pays Réel
tél.: 06 65 40 20 35

Toute l’équipe de France Jeunesse Civitas vous souhaite un saint Noël.

8a3e03fc-63d5-4cb0-af8d-72dcdd84fbe3.jpg
Toute l’équipe de France Jeunesse Civitas vous souhaite un saint Noël. 
Puisse la naissance du Christ fortifier nôtre âme pour le combat que nous menons. Que la sainte famille fortifie nos foyers catholique et nous détache de tous ces biens temporels.
Jeunesse catholique de France, sachons prendre au pied de cette crèche si simple, les grâces dont nous avons besoin pour affermir notre volonté.
Que Jésus naissant vous donne la force de l’engagement politique dont la France a besoin.
Christus Regnat
« Pour trouver Jésus Christ, pour l’aimer, il faut savoir se détacher… Sachons vivre sobrement, pieusement et saintement, abandonnant tous les désirs de ce monde. Que ce soit là aussi nos dispositions, le Bon Dieu nous a demandé la même chose… Que votre cœur aussi soit détaché, il ne suffit pas d’être détaché matériellement, physiquement, il faut être détaché intérieurement, dans nos âmes: être détaché de nous même, de nos pensées, nos amour, nos mauvaises tendance, pour être tout entier à notre Seigneur Jésus Christ. Quelle belle leçon nous donne la crèche! »
Nativité-r.jpg

Profanations antichrétiennes en Savoie : Civitas réagit !

Statues de la Sainte Vierge vandalisées en Savoie : Civitas réagit !
Communiqué de presse du mercredi 5 juillet 2017
Des statues de la Vierge Marie et du mobilier religieux ont été saccagés ces dernières semaines dans six communes de l’avant-pays savoyard ; les statues ont pour la plupart été brisées en morceaux, sinon décapitées. Deux Vierges ont notamment été détruites à Jongieux, village ou l’on trouve la plus ancienne inscription chrétienne en Savoie, datée de l’an 504.
Ayant eu connaissance de ces profanations, la section Savoie de Civitas a immédiatement réagi en organisant un acte de réparation publique le dimanche 2 juillet dans la commune de Jongieux. Plusieurs dizaines de personnes répondirent présentes à cet appel, parmi lesquelles des habitants des communes concernées, ainsi que des fidèles des chapelles catholiques traditionnelles de Savoie. Un prêtre avait fait le déplacement afin de diriger le chapelet et les prières du groupe.
Les familles et les habitants profitèrent du beau temps pour pique-niquer sur place et échanger autour de ces tristes événements. A cette occasion, nos militants ont appris que le journaliste du Dauphiné Libéré ayant « couvert » les faits avait purement et simplement menti : en effet, il a écrit que les auteurs des dégradations avaient été interpellés, et qu’ils s’agissaient de l’acte d’une nuit de deux ouvriers éméchés. Or, d’après les témoignages des habitants, les dégradations ont été commises sur une période de trois semaines, et par des hommes cagoulés. Un des habitants devrait publier sous peu un droit de réponse suite à cet énième mensonge médiatique, sur lequel nous reviendrons bien évidemment.
Le diocèse de Chambéry a honteusement gardé le silence sur ces profanations. La paroisse a quant à elle promptement réagi… en condamnant et en se désolidarisant de l’action de Civitas !
Malgré la désertion des autorités civiles et ecclésiastiques, les militants de Civitas Pays de Savoie seront toujours présents sur le terrain pour défendre la foi et le patrimoine catholique légué par nos ancêtres.
Civitas fera bientôt un appel aux dons afin de remettre la Vierge Marie à sa juste place dans les six communes concernées.

Neuvaine à Sainte Jeanne d’Arc pour le salut de la France

jeanne-darc-messire-dieu-premier-servi.jpg

Sainte Jeanne d’Arc n’envisageait pas la moindre bataille sans que la prière la précède. Alors que nous préparons le défilé du 8 mai 2016 en hommage à la sainte de la Patrie, patronne secondaire de la France, nous vous encourageons à vous joindre à nous dans la récitation d’une neuvaine à l’intention des chrétiens persécutés ainsi que pour le salut de la France.

Neuvaine à Sainte Jeanne d’Arc

 

Réciter après la prière de chaque jour

Sainte Jeanne d’Arc, votre martyr est la grande victoire de Dieu sur nos ennemis. Intercédez, du Royaume des Cieux, pour que nous soyons préservés des guerres contre notre pays et des assauts contre notre foi. Que la France se souvienne qu’elle est la Fille Aînée de l’Eglise.

Prions

Seigneur, nous Vous rendons grâce car Vous avez béni notre pays en nous donnant Sainte Jeanne d’Arc: Suscitez encore de nombreuses vocations pour garder intacte la mission apostolique de la France. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Réciter ensuite un Notre Père, un Je Vous Salue Marie et un Gloire au Père.

Premier jour

Jeanne, le Seigneur a chargé l’Archange saint Michel de vous apparaître et de vous annoncer votre mission de sauver le royaume de France. Jeanne, votre grand désir de servir Dieu et de tout faire pour lui plaire, vous font prononcer le « fiat » malgré vos craintes de ne pas être digne et capable d’accomplir cette mission. Le Ciel vous a donné une épée pour combattre, et les voix de sainte Catherine et de sainte Marguerite pour vous guider. Intercédez pour que nous puissions toujours répondre à notre vocation. Amen.

Deuxième jour

Jeanne, vous rendez visite au Dauphin de France. Vous lui révélez qu’il est le véritable héritier de France, et fils de roi, qu’il sera couronné à Reims et que vous êtes venue pour l’aider à accomplir ce désir du Ciel. Vous livrez ensuite de nombreuses batailles contre les Anglais, et vous en sortez toujours victorieuse. Vous livrez également bataille au péché dans votre propre camp et vous demandez à vos soldats de retrouver l’état de grâce. Intercédez maintenant pour que notre pays se souvienne de son baptême et retrouve le chemin des sacrements. Amen.

Troisième jour

La semaine de Pâques de cette année 1430, alors que vous vous trouvez dans un fossé de Melun, les voix de saintes Catherine et Marguerite vous annoncent que vous serez faite prisonnière avant la fête de la saint Jean et que Dieu vous viendra en aide durant cette épreuve. Vous êtes alors envahie d’angoisse et tentée de ne pas vous soumettre à la Volonté du Seigneur afin de sauver votre vie. Priez pour nous, afin que nous fassions toujours la volonté de Dieu, et non la nôtre. Amen.

Quatrième jour

C’est le 26 Mai, après une rude bataille, que vous êtes prise par un archer du camp adverse. Vous êtes ainsi arrêtée et accusée par l’Inquisition d’hérésie et d’idolâtrie. Malgré vos craintes et vos peurs, vous vous laissez emprisonner. Vous gardez confiance en vos voix, et vous demandez leur intercession afin de répondre aux questions qui vous sont posées. Demandez à Dieu, pour nous, le courage et l’audace d’affirmer notre foi. Amen.

Cinquième jour

Vous êtes torturée moralement, assaillie par de nombreux et interminables interrogatoires, abandonnée et trahie de tous, y compris du Roi, traitée comme une prisonnière de guerre, menacée corporellement par les gardiens de votre cellule, accusée de nombreuses fautes que vous n’avez pas commises, sans avocat. Toujours docile aux conseils de vos voix, vous répondez sans crainte à tout ce que l’on vous demande. Intercédez pour que nous ayons toujours recours à la prière dans nos difficultés. Amen.

Sixième jour

Tous vos accusateurs s’acharnent pour vous faire faillir, pour vous faire contredire les faits que vous relatez ; ils vous accusent, vous menacent de tortures physiques, vous harcèlent sans cesse durant des heures ; en vain, vous avez toujours réponse à toutes les questions, jusqu’au jour, où, n’en pouvant plus, effrayée par la mort, vous reniez tout. Puis, par la grâce de Dieu, vous acceptez avec courage le martyre et revenez sur vos reniements. Malgré la reconnaissance de certains de vos juges de l’intervention divine dans votre conduite, vous êtes condamnée à mort par le supplice du feu. Priez pour que la France relève la face et se souvienne de ses promesses faites à Dieu. Amen.

Septième jour

Jeanne, vous êtes surnaturellement soutenue par le Ciel, mais vous n’échappez pas aux angoisses provoquées par la sentence. Vous auriez préféré « être décapitée sept fois plutôt que brûlée et réduite en cendres». Sur le bûcher une fois liée, vous demandez pardon aux anglais et à tous vos ennemis, pour les batailles livrées contre eux, et, d’une voix haute et claire, vous pardonnez à tous ceux qui vous ont condamnée. « Mes saintes ne m’ont pas trompée, ma mission était de Dieu. Saint Michel, sainte Marguerite et sainte Catherine, vous tous, mes frères et soeurs du Paradis, venez à mon aide…» Au milieu des flammes, vous regardez la croix qui vous est présentée, et vous prononcez le Nom de Jésus avant de mourir. Soyez notre modèle dans l’obéissance, dans la confiance en Dieu, et la persévérance dans notre mission. Amen.

Huitième jour

Alors que le bourreau éteint le brasier afin que tous voient le cadavre défiguré de celle qui les a fait trembler, il écarte les cendres et le miracle apparaît devant leurs yeux effrayés: votre coeur est là, rempli d’un sang vermeil et semblant vivre encore! Du soufre et de l’huile sont alors répandus dessus, le feu reprend puis s’éteint à nouveau, le laissant toujours intact. Inquiet de ce miracle et craignant l’émotion du peuple, le cardinal d’Angleterre ordonne que vos os, vos cendres et surtout votre coeur soient jetés immédiatement dans la Seine. Le bourreau dit alors : « J’ai grand peur d’être damné pour avoir brûlé une sainte » Des cris s’élèvent dans la foule : « Nous sommes tous perdus car une sainte a été brûlée ! » Aidez-nous à servir Dieu et à ne chercher que la gloire du Ciel. Amen.

Neuvième Jour

Après votre mort, mourut la prospérité des anglais en France. Depuis le bûcher de Rouen, ils ne connurent que déceptions et défaites. A leur grande honte et confusion, ils furent rejetés de tous les pays qu’ils avaient conquis. Tous ceux qui avaient jugé avec mauvaise foi la Pucelle trouvèrent la mort peu de temps après la sienne. L’évêque Cauchon, enrichi par le Roi d’Angleterre, mourut subitement; il fut excommunié par le Pape et ses os furent jetés aux bêtes féroces. Ainsi s’accomplit la prédiction faite à Jeanne, en sa prison, par ses voix : « Vous aurez secours. Vous serez délivrée par une grande victoire. Prenez tout en gré. Ne vous souciez pas de votre martyre. Vous viendrez enfin au Royaume du Paradis. » Que la résurrection soit le seul but de notre vie. Soyez présente à nos côtés et contribuez encore à la sanctification de notre pays. Amen.

8-mai-2016-affiche.png

22 juin à Reims : chapelet de réparation publique contre le « mariage » homosexuel

22 juin 2013 à 17 H 30 à Reims : chapelet de
réparation publique contre le « mariage » homosexuel

A Reims , le 22 juin 2013, aura lieu le premier « mariage » d’une paire homosexuelle à la mairie, en application de la loi Taubira.

Nous nous rassemblerons à 17 H 30 sur le parvis de la cathédrale de Reims pour protester contre ce scandale d’une union contre-nature élevée au rang de mariage.

Nous réciterons un chapelet de réparation en public face à cette abomination qui reçoit la reconnaissance des autorités publiques.

Là où Clovis a été baptisé avec ses soldats par Saint Rémi, là où la France naissante s’est liée à la foi catholique , nous ferons monter notre prière vers Notre-Dame , patronne de notre pays.

La prière fait peur

Ce mardi soir, un millier de catholiques ont répondu à l’appel de Civitas et sont venus participer à une veillée de prière devant l’Assemblée nationale en ce premier jour de débat en séance plénière concernant le projet de loi visant à dénaturer le mariage et la parenté, tandis qu’au même moment, à travers tout le pays, des milliers d’autres catholiques, dans leur foyer ou dans une chapelle, s’unissaient avec la même ferveur à ces prières, implorant Dieu de préserver la France de cette loi inique.Touchés au vif par cette récitation du rosaire, certains députés socialistes ont montré leurhaine anti-chrétienne, accompagnée d’une désinformation manifeste. (voir: le parisien)Il semble donc nécessaire de mettre fin à cette « légende urbaine » au sujet d’une prétendue loi interdisant les prières de rue. Aucune loi n’existe à ce sujet en France. Le décret de Claude Guéant datant de septembre 2011 est visiblement source de tous les phantasmes mais concernait une situation particulière et n’entraîne nullement l’interdiction générale de prier sur l’espace public.Stéphanie Le Bars dans un article au journal  Le Monde d’aujourd’hui demande: »La veillée de prière organisée mardi 29 janvier devant l’Assemblée nationale par l’institut Civitas, mouvement intégriste catholique, pour protester contre le « mariage pour tous » est-elle contraire à la loi, ainsi que l’ont laissé entendre des membres de la Gauche forte ?« Cette action est illégale car elle va à l’encontre de la loi visant à faire interdire les cérémonies religieuses dans les rues. Elle est antirépublicaine car en venant prier devant l’Assemblée nationale, maison de la République, les organisateurs heurtent de plein fouet la laïcité », ont expliqué, mardi, le député PS Yann Galut et la sénatrice PS Patricia Schillinger. Les deux parlementaires de la Gauche forte, nouveau mouvement au sein du parti socialiste, en ont même appelé au ministre de l’intérieur, Manuel Valls, lui demandant d’interdire cette manifestation…..Du côté de la préfecture de police, on estime en revanche que cette manifestation, …, n’avait pas lieu d’être empêchée. « Les prières de rues ne sont pas interdites en tant que telles dès lors que leur périodicité et leur ampleur ne troublent pas l’ordre public ». Et, lors de manifestations de ce genre, précise-t-on à la PP, toutes les dispositions sont prises pour éviter les incidents, notamment avec des contre-manifestants.L’institut Civitas avait de fait déposé une déclaration de manifestation à la préfecture de police, qui ne l’avait pas interdite. « Quand on est autorisé à manifester, après on manifeste comme bon nous semble: assis, à genoux, debout ou couché ! », commente Alain Escada, le responsable de Civitas. Plus généralement, les manifestations religieuses ponctuelles, telles que les processions ou les messes (notamment lors de grands rassemblements, type Journées mondiales de la jeunesse) sont autorisées sur la voie publique. »Cette méconnaissance de la loi française de la part de parlementaires met en relief leur incompétence alors que ceux-ci ont précisément un rôle de législateur.Avant de faire des lois qui bouleverseront la société, peut-être devraient-ils apprendre d’abord quelles sont les lois existantes et l’esprit de ces lois !

CIVITAS appele à prier devant l’Assemblée nationale

visuel29jan.jpg

(AFP/Libération) – Mariage : Civitas appelle à prier devant l’Assemblée nationale

Le groupe catholique compte organiser une veillée le 29 janvier pendant le débat sur le projet de loi sur le mariage pour tous. «Nous supporterons le froid comme une pénitence», lance son président Alain Escada.

L’Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, a appelé vendredi à une veillée de prières devant l’Assemblée nationale dans la soirée du 29 janvier, jour où s’ouvrira le débat sur le projet de loi ouvrant le mariage aux homosexuels.

Dans un communiqué de son président Alain Escada, le groupe (…) estime que «la prière est l’arme la plus puissante contre les forces du mal» et contre ce projet de loi «contre-nature»«Implorons Dieu de nous préserver de cette loi inique», poursuit le communiqué, selon lequel «le 29 janvier, devant l’Assemblée nationale, nous supporterons le froid comme une pénitence».

Civitas a revendiqué la présence de 50 000 personnes lors de sa manifestation du 13 janvier, distincte de celle du collectif «La manif pour tous» qui a estimé le nombre de ses manifestants à 800 000. Selon la préfecture de police, celle-ci a rassemblé 340 000 personnes.