LES ENFANTS IRLANDAIS ONT BESOIN DE VOUS

Ce vendredi 25 mai 2018, les Irlandais devront se prononcer par référendum sur l’avortement. Si le oui devait l’emporter, le 8e amendement de la constitution irlandaise serait abrogé et permettrait le meurtre des enfants dans le ventre de leur mère.

Des amis irlandais m’ont demandé d’appeler les catholiques français à prier pour que le NON l’emporte et que les enfants à naître continuent de bénéficier de la protection constitutionnelle irlandaise.

Pourquoi ces irlandais implorent-ils les prières des Français ? Parce qu’ils ont conscience du rôle particulier de la France, fille aînée de l’Eglise. Oui, il se trouve en Irlande des catholiques plus conscients de la mission divine de la France que bien des Français, y compris catholiques, qui s’accommodent de la fameuse « laïcité républicaine ».

L’implication des Français est d’autant plus nécessaire qu’elle doit contrebalancer celle des milliardaires mondialistes qui, comme le néfaste George Soros, ont financé les mouvements pro-avortement en Irlande.

Les prières des Français mériteront-elles une attention du Ciel alors que la France est elle-même engluée dans des lois mortifères et se montre indigne de son baptême et de sa mission ? Nous sommes persuadés que la Très Sainte Vierge Marie et son Divin Fils ne seront pas insensibles aux prières des catholiques français et qu’elles seront, dans tous les cas, porteuses de grâces.

C’est donc avec solennité que je requière de façon pressante votre mobilisation. Priez et agissez ! Priez pour que le résultat de ce référendum maintienne la protection constitutionnelle des enfants à naître ! Agissez en répandant cette demande urgente autour de vous et en publiant sur les supports internet (blogs, sites et réseaux sociaux) des messages en français et en anglais invitant les Irlandais à se prononcer en faveur de la protection des enfants à naître.

A Dieu, rien d’impossible !

Alain Escada,
président de Civitas

 

Résultat de recherche d'images pour "ireland against abortion catholic"

Une petite fille de 12 ans parle de l’avortement

« Elle s’appelle Lia. Elle a 12 ans. Elle habite à Toronto. Pour le concours de discours de sa classe, elle avait décidé de parler de l’avortement. Son professeur, une femme « pro-choix », lui demandait de choisir un autre sujet. Sa mère aussi (quoique contre l’avortement). Elle a tenu bon. Le professeur a dû reconnaître qu’elle était la meilleure, ce qui la qualifiait pour le concours de l’école. Où elle fut d’abord disqualifiée, avant d’être reconnue gagnante… Ce qui la qualifiait pour le concours régional qu’elle a finalement perdu. Pas question qu’un tel discours représente la région de Toronto. Pourtant Lia a gagné. Plus de 700.000 personnes ont déjà vu sa vidéo. »

Gianna Jessen, rescapée de l’avortement. Melbourne 2008

« Dans notre incompréhension quant au fonctionnement du monde on oublie à quel point la souffrance peut être belle. Lorsqu’elle arrive nous oublions que Dieu a le contrôle, qu’il est capable de rendre belles les choses les plus misérables! »

« Hommes, vous êtes faits pour la grandeur, vous êtes fait pour vous lever et être des hommes. Vous êtes faits pour défendre les femmes et les enfants et non pour vous défiler et tourner la tête quand vous savez qu’un meurtre va s’accomplir! Et vous ne faites rien. Vous n’est pas faits pour utiliser une femme et puis l’abandonner… Je suis fatiguée de faire votre travail!
Femmes, vous n’êtes pas faites pour être abuser, pour rester là et ignorer votre prix et votre valeur. Vous méritez que l’on se batte pour vous, toujours! »

« Tout est pour la gloire de Dieu »

 

 

Naissance de la Coalition pour la Vie et la Famille

Coalition pour la Vie et la Famille Logo Web.jpg

 

Naissance de la Coalition pour la Vie et la Famille
J’ai le plaisir de vous faire part d’un heureux évènement : la naissance de la Coalition pour la Vie et la Famille, parti européen pro-vie et pro-famille reconnu officiellement par le Parlement européen.
La Coalition pour la Vie et la Famille compte déjà l’adhésion de huit parlementaires de sept pays membres de l’Union européenne.
Chaque élu qui rejoint la Coalition pour la Vie et la Famille conserve bien entendu son appartenance au parti national ou local via lequel il a été élu.
La Coalition pour la Vie et la Famille veut agir partout en Europe pour :
. contrer les lois mortifères (avortement, euthanasie),
. promouvoir la Famille cellule de base de la société,
. rappeler que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme
. s’opposer à la théorie du genre, à la procréation médicalement assistée, à la gestation pour autrui, à la marchandisation des enfants et des ventres des femmes ainsi qu’au transhumanisme.
Il m’a été fait l’honneur d’être désigné président de cette Coalition pour la Vie et la Famille. En France, Civitas en sera un partenaire actif.
La première activité officielle de la Coalition pour la Vie et la Famille sera sa participation à la Marche pour la Vie le dimanche 22 janvier 2017 à Paris. (départ 13h30 place Denfert-Rochereau) Retrouvons-nous nombreux.
Réservez déjà également la date du 11 mars 2017, 1ère Fête du Pays Réel, organisée à Rungis, en bordure de Paris.
Vous pouvez dès à présent soutenir la Coalition pour la Vie et la Famille, par une adhésion et/ou un don.
Les élus prêts à rejoindre la Coalition pour la Vie et la Famille voudront bien préciser leur fonction (municipale, régionale, nationale ou européenne)
Ensemble, agissons pour défendre la Vie et la Famille.
Alain Escada,
président de la Coalition pour la Vie et la Famille
président de Civitas