LES LIBERTES SCOLAIRES PRISES EN TENAILLE: REAGISSEZ !

Le 18 décembre 2013, six sénateurs UMP déposaient une proposition de loi visant « à limiter la possibilité d’instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d’incapacité ». Le 11 mars 2014, quelques jours avant une débâcle électorale sans précédent pour la gauche, mais aussi face à la mobilisation croissante des catholiques et d’autres groupes de pression contre cette proposition de loi, celle-ci était purement et simplement retirée. Pourtant, Civitas appelait à ne pas baisser pas la garde : notre institut dénonçait alors un retrait de la proposition de loi purement électoraliste, de court terme, en attendant qu’on la remette sur le tapis dans un contexte plus favorable… Retirer la proposition de loi, c’était reculer pour mieux sauter ! Nous disions alors qu’il fallait se tenir prêt à riposter en cas de retour d’un projet ou d’une proposition de loi similaire, et avions consacré dans la foulée un dossier spécial défendant l’instruction à domicile.

Aujourd’hui, l’actualité nous donne malheureusement raison. A gauche, Najat Vallaud-Belkacem s’attaque aux écoles libres ou hors-contrat. Elle a présenté son projet ce 9 juin à la presse, proposant notamment un régime d’autorisation préalable à toute ouverture d’école hors contrat. Quant à la droite, elle a devancé le ministre. Le 27 avril dernier, 28 députés du parti Les républicains et un apparenté, ont en effet déposé une nouvelle proposition de loi visant quasiment à interdire l’école à la maison (qui ne deviendrait possible que pour les enfants handicapés et d’autres enfants dans des situations très spécifiques : forains, etc.), et à renforcer drastiquement les contrôles sur les écoles hors-contrat. D’essentiellement techniques (contrôle du respect des normes de construction, de sécurité etc.), ces contrôles deviendraient idéologiques (respect des « valeurs » de la République, c’est-à-dire dans les faits, des valeurs maçonniques de l’UMPS et de ses alliés)… le tout sous prétexte de lutter contre le terrorisme islamique.

Face à ces atteintes gravissimes aux libertés scolaires, plusieurs initiatives heureuses sont en train de s’organiser et vont rapidement, espérons-le, monter en puissance. D’ores et déjà, Civitas participe à ce combat en mettant à disposition du public pour la somme réduite de 5 € (frais de port offert) notre numéro spécial sur l’instruction à domicile. Ce numéro, toujours d’actualité, a été volontairement construit comme un argumentaire utilisable par tous ceux qui veulent, d’une manière ou d’une autre, lutter contre la fin des libertés éducatives et scolaires.

civitas_52_JUIN2014_couv (3).jpg   Commande par chèque : 5€ à l’ordre de Civitas envoyé à

Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil

 

Commande par Paypal :   Image d’aperçu

 

Marche pour l’Enseignement catholique le 25 juin à Bruxelles

marche-pour-enseignement-catholique.jpg

Civitas a récemment diffusé un communiqué appelant à participer à une Marche pour l’enseignement catholique organisée à Bruxelles le samedi 25 juin à 14h. Nous avons posé quelques questions à Alain Escada à ce sujet.

MPI : Qui organise cette marche ?

Alain Escada : Cette Marche pour l’enseignement catholique est organisée par Pro Familia, une association catholique flamande avec laquelle nous sommes en contact depuis plus d’un an. Son président, Dries Goethals, était présent au défilé d’hommage à Sainte Jeanne d’Arc que Civitas organisait à Paris le 8 mai dernier. Il m’a recontacté il y a quelques jours pour m’exposer les raisons de cette Marche pour l’enseignement catholique – en l’occurrence, le projet d’ouvrir des salles de prières musulmanes dans les écoles de l’Enseignement catholique flamand – et me proposer d’y prendre la parole au nom de Civitas.

MPI : Dans votre communiqué, vous avez relié l’actualité française des attaques contre les écoles hors contrat à la situation belge. Pourquoi ?

Alain Escada : Je ne crois pas au hasard. C’est à l’échelon supranational et dans l’ombre des forces occultes que des esprits machiavéliques réfléchissent aux moyens de s’emparer très tôt des enfants pour les formater à la pensée unique. Ces gens-là, foncièrement anti-catholiques, cherchent à tout prix à priver les parents de la possibilité d’élever leurs enfants de façon vraiment catholique. Pour cela, les écoles sont devenues leur cible.

Cette idée absurde d’ouvrir des salles de prières musulmanes dans des écoles catholiques implique de facto que ces écoles ne seront plus catholiques, si tant est qu’elles l’étaient encore.

En France, nous avons cru pouvoir mettre nos enfants à l’abri grâce aux écoles hors contrat mais ces dernières semaines, tant des parlementaires du parti Les Républicains que la ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem ont pris des initiatives pour menacer gravement les écoles hors contrat et l’instruction à domicile. Je rappelle à ce sujet que Najat Vallaud-Belkacem a répété à plusieurs reprises son admiration, en matière d’éducation, pour le « modèle suédois ». Or la Suède a été pionnière dans la mise en place, dès la crèche, d’un enseignement de la théorie du genre. Et la Suède a également voté au parlement la disparition des écoles hors contrat.

Je crois donc nécessaire et indispensable que les catholiques de toute l’Europe tissent des liens pour résister au mieux à cette offensive. C’est la raison pour laquelle j’ai appelé à participer à cette Marche pour l’enseignement catholique qui se déroulera à Bruxelles le samedi 25 juin.

drapeaux-sacré-coeur-MPI

 

La Russie dans le nouvel ordre mondial

civ_54_maquette_couv (2).jpg

Le numéro 54 de la revue Civitas (84 pages) :

Editorial – Le combat est planétaire (Alain Escada)

Dossier – La Russie dans le nouvel ordre mondial

– La Russie de Poutine dans le Nouvel Ordre Mondial (Pierre Hillard)

– La Russie de Poutine et le Nouvel Ordre Monial (Baudouin Lefranc)

– La consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie (Abbé Fabrice Delestre)

Le Jobbik (Louis Valette)

Le grand gâchis des élections européennes (1) (Olivier Destouches)

A propos du pseudo « Etat Islamique en Irak et au Levant » (Général Lalanne Berdouticq)

Brèves d’actualité (Rémi de Völn)

Lu et relu pour vous (Henri Préhaut)

Les Brigands peuvent-ils connaître la paix ? (Professeur Claude Rousseau)

Connaissance de la subversion : la linguistique (Michel Ballandras)

Vie de l’Institut

Une révolution synodale (Abbé Tranchet)